[Arcade-Test] Hokuto no Ken : Shinpan no Sôsôsei Kengô Retsuden / Fist of The North Star

Hokuto no Ken

Basé sur l'excellente oeuvre post-apocalyptique de Tetsuo Hara et Buronson, Hokuto no Ken : Shinpan no Sôsôsei Kengô Retsuden / 北斗の拳 ~審判の双蒼星 拳豪列伝~ (Fist of The North Star en version US) est un versus-fighting développé par Arc System Works sur le système arcade Atomiswave.

Si l'architecture résultant de la fusion entre Sega et Sammy peut sembler très pauvre en matière de softs, elle peut se targuer d'être très polyvalente, de distribuer du 31 khz et de figurer comme un indispensable dans la ludothèque d'un doseur.

Gameplay

Le système de combat de Hokuto no Ken est plus ou moins calqué sur celui de la licence phare de la maison Arc System Works, ainsi les amateurs de Guilty Gear ne seront pas totalement en terrain inconnu.

Comme le veux la coutume, chaque personnage parmi les 10 disponibles dispose d'un panel de coups spéciaux, de supers portant l'appellation God Fist Blow ainsi que d'un Fatal Ko (à l'exception de Shin qui en possède 2) réalisable sous la condition que les 7 étoiles de la grande ourse représentées par une barre jonchant la barre de vie disparaissent pour laisser l'étoile de la mort planer sur l'adversaire.

Fist of the North Star 01

C'est là qu'intervient d'une part le Heavy Strike, un coup imbloquable permettant de stunner l'adversaire pendant un court laps de temps, et d'autre partle Banishing Strike, un genre de smash à la suite duquel il est possible de suivre l'adversaire en lui flanquant une fessée dans les règles de l'art.

C'est aussi et surtout l'ouverture la plus safe pour lui asséner le Fatal Ko et être témoin à un moment ou à un autre du respect des développeurs pour l'oeuvre originale car le jeu est bourré d'easter eggs.

Essayez donc de réaliser le Fatal Ko de Rei sur Mamiya...
 

Malheureusement, le déséquilibre entre les personnages devient flagrant à un certain stade et c'est aussi là que les nombreux "glitchs" basés principalement sur le Boost entrent en scène...

Le Boost, représenté par une barre fragmenté en trois niveau, est l'action de poursuivre l'adversaire au sol ou dans les l'air.

Combiné au Banishing Strike, il est possible de réaliser des loops (boucles) infinies sans que l'adversaire ait son mot à dire faisant ainsi basculer Hokuto no Ken dans un jeu de prises d'initiatives souvent décisives.

Graphismes

En émettant un signal 31khz, l'intro du jeu se révèle être est une véritable jouissance pour la rétine et ce n'est que la face émergé de l'iceberg puisque le jeu en lui même bénéficie d'un incroyable jeu de couleurs, d'une animation irréprochable ainsi que de sprites imposants et remarquablement fins.

Fist of The North Star 06

Le tout au beau milieu de stages très familiers.

Les musiques de l'animé n'ont jamais eu un réel impact auditif sur les télé-spectateurs à l'excéption du générique You Wa Shock retenu dans la bande-son du jeu au côté des voix des acteurs originaux.
 

Indépendamment de cet aspect fan-service fort appréciable, les musiques sont tout bonnement excellentes voir déjà cultes pour certaines.

Verdict

Hokuto no Ken : Shinpan no Sôsôsei Kengô Retsuden est sans doute le plus beau jeu et le plus à même de justifier l'achat du système Atomiswave, mais aussi l'un des meilleurs jeux de combats développé par la maison Arc System Works.

Malgré un déséquilibre vite ressentie sur un roster déjà limité à 10 protagonistes, la marge de progression conséquente aura de quoi assurer une replay value sans fin.

Laisser un commentaire | Rétrolien |
  1. mibu_shinrei dit :

    Hokuto no Ken c’est la vie!

  2. Sp!nz dit :

    C’est juste dommage que toutes les bonnes choses ont une fin ;D

    Faudra que je prenne le risque de commencer « Fist of Blue Sky » un jour ou l’autre

    Mais en attendant je me régale sur les Oavs :p

Laisser un commentaire