Tests

[Test] Mortal Kombat

Tout portait à croire que le succès de Mortal Kombat avait coagulé à jamais au travers des épisodes 2D singularisés principalement par leur violence insolite pour l’époque…

Je ne vais pas vous faire un exposé sur la décadence de la série , on en connait tous les tenants et aboutissants.

Après une transition 3D lamentable , l’apparition de personnages à ne plus savoir quoi en faire , la multiplications de scénarios sans queues ni têtes , les combattants du royaume de la terre et de l’outremonde sont à nouveaux conviés à un énième tournoi qui trouve refuge sur consoles Ps3 et Xbox 360.

Aujourd’hui il va être temps de passer cet épisode hommage au peigne fin , de ce fait je vous conseillerai de confier votre dejeuner à notre ami Scorpion qui se chargera de vous le garder à point sous peine de vous retrouver avec l’appetit coupé et des tartines de Nutella recouvertes de ce qui ne sera en aucun cas de la confiture de framboises.

On embarque pour le Mortal Kombat !

null

La tradition du Mortal Kombat veux que le futur de deux royaumes , celui de la Terre et de l’Outremonde soit décidé au travers d’un tournoi annuel où le mot pitié n’a décemment pas lieu d’être.

Ce rituel assurant un prétexte scénaristique inépuisable , on est par conséquent est reparti pour une nouvelle session à laquelle viendra se greffer un scénario inédit où l’on assiste d’emblée à la chute du seigneur Raiden et à l’invasion du Royaume de la Terre dans un avenir proche.

Bien décidé à changer le cours du destin , Raiden sera tout au long de l’aventure tiraillé par des choix qui vous permettront de découvrir plus en profondeur les motivations des protagonistes et leur passé , malheureusement leur psychologie relève de la comédie burlesque .

Le scénario n’a vraiment pas de quoi casser 3 pattes à un canard , à croire que lui aussi vient tout droit des premiers volets mais on appréciera tout de même l’attention.

 

null

La licence semble avoir enfin trouvé ses marques en nous offrant un gameplay tellement varié qu’on échappera pas à un tour dans le didacticiel , surtout lorsque l’on constate que les pages du manuel ont servi de repas à Reptile.

Certes ce Mortal Kombat  ne brille certainement pas au point d’aveugler les égéries du genre que sont Street Fighter IV et Blazblue , notamment à cause d’une certaine rigidité qui lui fait toujours défaut et de la garde qui se voit une fois plus associée à un bouton malgré un code instauré par les fondamentaux du versus-fighting , cependant il a des atout indéniables et il nous le montre avec pour commencer l’introduction du X-Ray , une série de coups violents dévoilant sans aucune gêne l’anatomie ravagée de l’opposant tel que vous pourriez la voir sur un IRM…

Son activation tire profit d’une nouvelle barre introduite permettant également de faire intervenir son Striker pour compléter un enchainement , mettre fin à un combo adverse en utilisant le Breaker , abuser des coups spéciaux renforcés (même principe que les EX moves) , j’en passe et des meilleurs…

Néanmoins je lui reprocherai un seul défaut : elle ne fait pas le café , ce qui n’aurait pas été de refus compte tenu des indénombrables modes de jeux proposés.

Hormis la présence du mode histoire , on retrouvera le mode Ascension , un simple rush arcade jusqu’au boss de fin , la Tour des Défis qui impose 300 combats aux conditions bien précises , les minis-jeux Teste Ta Force et Teste Ta Frappe qui tournent autour du casse-planches , Teste Ta Vue un jeu de gobelets , et enfin Teste Ta Chance , un mode de jeu qui occasionne des combats sombrement cocasses en imposant des handicaps allant de l’impossibilité d’effectuer des coups spéciaux au démembrement radical des combattants.

Ceux qui auraient encore soif de sang pourront faire gicler l’hémoglobine sur le Psn / Xbox Live qui se voient agrémentés d’un mode Roi des Collines plongeant les spectateurs dans un décor de cinéma où le combat en cours est diffusé sous les ovations de personnages en SD.

 

Pour en revenir de façon plus précise au gameplay , les combos se retrouvent étendus et diversifiés principalement grâce au Tag Battle (profitable jusqu’à 4 joueurs) et plus précisément au système de strikers auquel je faisais allusion plus haut , les occasions de Juggles se font également plus nombreuses même si on continuera à relever quelques imprécisions par moments.

N’en déplaise pas à certains , on a bien entendu le droit au retour de Fatalities à outrance et plus gores que jamais ainsi qu’aux Babalities qui apportent un soupçon de tendresse et une délicieuse touche d’humour noir.

null

Le moteur graphique Unreal Engine 3 réalise des prouesses et la cinématique est la première à s’en targuer , paradoxalement les scènes du mode histoire font cruellement contraste avec la finesse des graphismes et la fluidité dont on est témoin lors des combats , en parallèle le jeu s’offre le luxe de délivrer un signal vidéo en 3D stéréoscopique qui permettra sans doute de mieux apprécier le carnage dans des environnements superbement animés portés au nombre exceptionnel de 30 !

null

Pour peu qu’on me la rende , je mettrai ma main à couper que tout les joueurs me rejoigneront sur un point : les doublages font preuve d’une médiocrité déconcertante.

En effet , le jeu des doubleurs français manquent de conviction , c’est mou quand ca n’a pas lieu d’être , en bref et pour parler franchement c’est une vrai calamité.

Par ailleurs on surprendra la présence de doublages d’originaux conservés pour les combats , rien de mieux pour nous les faire regretter tout en nous désillusionnant , à condition d’avoir déjà ressenti une quelconque immersion.

 

null

L’intérêt et la durée de vie d’un jeu de combat est  naturellement assurée par un certain replay value.

A défaut de ne pas lui porter préjudice , celle de vie de Mortal Kombat est tout simplement exemplaire , sa richesse anodine en terme de contenu assurera sans aucun problèmes de nombreuses heures de boucheries , et là où de nombreux jeux osent facturer des bonus tels que les costumes alternatifs il a le mérite de les mettre à la disposition du joueur avec la Krypte où vous pourrez consulter à tout moment les fiches des personnages et gambader au travers des cadavres parsemés sur le terrain qui en échange de vos jetons souillés vous délivreront fatalities , artworks , costumes et autre joyeusetés , le tout dans une mise en scène de très mauvais goût.

null

Raident lit dans l’avenir mais ne peut décémment par changer notre présent marqué jusqu’à peu par une licence culte descendu au plus bas.

Qu’à cela ne tienne , on se tournera vers les studios Netherrealm qui en plus de l’avoir fait revenir des abîmes ont été à l’écoute d’une communauté à qui le gore ne suffisait plus.

Cet hommage présente incontestablement les attraits du fan-service , mais il ne se repose pas sur des acquis et malgré quelques défauts notables dont le sacrilège du bouton de garde , Mortal Kombat nous délivre enfin un gameplay riche et de surcroit accompagné d’une belle marge de progression , certainement pas au point de boulverser les hautes strates du versus-fighting régis par des monstres mais au point d’être désormais considéré un jeu de combat digne d’intérêt et royalement pourvu en terme de contenu.

Par définition rien n’est parfait donc pas de Flawless Victory pour Mortal Kombat mais un jolie Toasty !

Heureusement , pas autant que l’est désormais votre déjeuner… :mrgreen:

Vous pourriez également aimer...

4 commentaires

  1. Nounours a dit :

    Rassure moi , tu nous donne ces conseils pour le petit dejeuner , Ce n’est pas parce que ca t’est arrivé ? huhu

    Ok je sort

  2. Un des rares jeux Next gen qui me fait de l’oeil en ce moment, j’ai même joué plusieurs fois à la démo ^^

  3. Tres chouette TEST ! Dommage qu’il n’y ai pas de ONLINE pour le moment…..

  4. @ Nounours : mon estomac va bien , mon coeur moins 🙂

    @ Benishiro : faut croire que ton instinct ne te trompe pas , on l’a attendu ce Mortal Kombat faut dire ^^

    @ bababaloo : Merci , vivement nos sessions online 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.