Current Gaming, Tests

[Test] Gal★Gun

Ces derniers jours ont beau avoir été particulièrement éprouvants , mon envie de blogger n’en demeure pas moins intact et j’en ai donc également profité pour rédiger un test qui vous fera vivre d’une certaine manière les secousses que j’ai ressenti au Japon 😈 .

Précoces s’abstenir , l’épicentre aura lieu tout droit dans vos slips , c’est parti pour le test de Gal★Gun !

Avec les stands démesurés des géants Square-Enix , Sega et autres Capcom , tout portait à croire que Gal★Gun serait passé inaperçu lors du dernier Tokyo Game Show

Pourtant , cette exclusivité Xbox 360 a su séduire son public qui reconnaissons le , était clairement désigné à l’avance 🙄 .

Malgré le flagrant côté ecchi du soft , Gal★Gun aura néanmoins la particularité de se distinguer parmi tout les autres jeux partageant le même genre puisqu’il échappe à la tradition du vulgaire et le plus souvent très peu abouti sound-novel à caractère sexuel…

Vous incarnez Tenzo , un adolescent comme les autres dont la vie sera complètement bouleversée par la venue de Patako , un ange passant ses examens de fin d’études dans l’espoir de devenir cupidon.

L’erreur est humaine certes , mais ici cette dernière sera commise par un ange , octroyant à nôtre petit bonhomme un destin très enviée mais accompagné d’un inconvénient de taille

En effet , quel homme prépubère normalement constitué ne rêverait pas d’être assailli par une horde d’adolescentes en chaleur ? (j’aurai eu des emmerdes là :mrgreen: )

 

Hélas ce bonheur sera de courte durée pour nôtre cher Tenzo puisqu’il ne durera qu’une journée et il devra par conséquent déclarer sa flamme dans le délai imparti car passé ce jour il ne plaira plus jamais de sa vie

Un lourd prix à payer pour ce rêve éphémère au travers duquel vous devrez guider nôtre jeune héros (plutôt zéro avant ce jour) vers son âme soeur qui se terre dans l’enceinte du lycée , scène de cette quête pour le moins insolite.

Gal★Gun exploite des caractéristiques spécifiques aux sound-novels mais aussi étonnant que cela puisse paraitre nous avons affaire un rail-shooter , ce qui justifie sa singularité.

Exit les classiques zombies et autres terroristes et place aux lycéennes en tenues d’écolières , aux professeurs en tailleur mais également aux monstres ? 😯

Bien entendu pas question de balles réelles ou d’effluves de sang , Tenzo repoussera les assauts des lycéennes à l’aide du pistolet aux phéromones , un sex-toy gun fourni par la maladroite Pakoto qui constituera l’essence même du jeu puisque vous devrez vous frayez un chemin en shootant les zones érogènes de vos camarades au rythme de leurs râles de plaisir…

Comme tout rail-shooter qui se respecte ,  Gal★Gun aura son équivalent du headshot baptisé « Ectasy Shot ».

Malheureusement plus hasardeux que son homologue , il faudra y’aller au feeling si vous aspirer à shooter le point G de la demoiselle concernée.

A ses compétences déjà peu conventionnelles se joint le mode « Dokidoki » auquel vous pourrez avoir recours une fois la barre adéquate remplie , s’en suivra un tête à tête avec l’une de vos assaillantes que vous pourrez titiller sans modération durant un temps limite , ou jusqu’à l’orgasme qui aura l’avantage d’être communicatif et en d’autres termes fera succomber toutes les admiratrices aux alentours…

Un atout de taille contre les onomatopées , mots doux et lettres d’amour qui ne vous auront jamais parues aussi dangereuses dans toute vôtre vie.

Les 4 scénarios composant le jeu seront parsemés de minis-jeux et d’objectifs à réaliser , ce qui permettra de sortir de cette routine qui fatigue à la longue car le jeu est dépourvu de ce qui aurait pu être son plus gros point fort : la prise en charge des Guns.

Un comble pour cet ère qui a vu naître de nombreux supports interactifs comme Kinect dans le cas présent ou le Ps Move

Sans être exempt de défauts les graphismes restent corrects dans l’ensemble , le style animé du soft contribue à sa palette de couleurs pétillante à souhait.

On regrettera cependant la perception de l’anti-aliasing et des décors un peu monotones et avares en détails.

 

Pas de grand reproches à faire sur la bande-son qui bien que simplette correspond bien à l’ambiance délirante du jeu.

Les avis différeront probablement sur les bruitages composés à 80 % de râles et cris qui seront selon le joueur interprétés comme de véritables nuisibles

Le genre se veux limité en matière de durée de vie , et pourtant  Gal★Gun ne faillit pas à ce niveau là.

Déjà honnête de par ses 4 scénarios différents , la durée de vie de ce dernier se voit artificiellement rallongé par 12 fins différentes à visionner et son système de « bestiaire » (et quel bestiaire !) que seuls les véritables bourreaux des coeurs s’efforceront d’achever car croyez moi c’est pas gagné !

 

Gal★Gun fait parti de ces nombreux ovnis résultant inévitablement de la culture otaku nipponne , et rien que pour ça , il vaux la peine d’être essayé par tout joueur à la recherche de sensations nouvelles.

A défaut d’offrir une durée de vie tout à fait satisfaisante et un replay value assuré par le système de collection , il n’en reste pas moins un jeu de niche et sera probablement vu comme une expérience anécdotique aux faiblesses techniques bien présentes.

La richesse potentielle en détails qu’offrait le décor n’a malheureusement pas été exploité et l’incompatibilité avec les Gun m’incitent à dire que le développement a plus ou moins été baclé

Un développement sur Ps3 occasionnant une éventuelle prise en charge du Ps Move aurait été sans doute plus judicieux

Au final , on retiendra de  Gal★Gun un concept complètement loufoque apportant une certaine fraicheur au travers de line-ups de plus en plus orthodoxes.

Et malgré la difficulté à assumer ce dernier , sachez que les développeurs d’Inti Creates ont eu la bonne idée d’inclure une commande très particulière répondant au nom de « pannic button » et vous permettant par simple pression de bouton de passer d’un véritable baisodrome auditif à un innocent jeu 8 bits.

Une commande qui a sans doute bien servi depuis la sortie du jeu mais dont je me dispenserai de savoir à qui :mrgreen: .

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Honte à moi…
    J’ai acheté le jeu mais je n’y ai pas encore joué….
    Par contre l’update qui enleve les caméras « cochonnes » c’est sans MOI ! 😯 😯

  2. Huhu , c’est vrai que ca enlèverait le charme du jeu ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.