Tests

[Test] Final Fantasy XIII

Nous y voilà !

Final Fantasy XIII , sorti récemment dans nos contrées a bénéficié d’un accueil pour le moins chaleureux puisque en plus des 1 millions d’exemplaires vendues en l’espace d’un week-end au Japon (ayant au passage balayé le record de Metal Gear Solid 4), le jeu s’est inscrit comme étant « le jeu le plus vendu en 2010″…

Un accueil chaleureux qui contre toute attente , n’a pas empêché les déceptions de la part des fans de la première heure (moi y compris).

Seulement toute saga évolue et se doit de se renouveler , et en particulier les rpgs japonais qui d’après les derniers sondages commencent à lasser le public par leur manque d’innovations…

Sur ce , je vais mettre de côté mon fanatisme absolu pour la saga afin de rester le plus objectif possible…

Allons-y pour le test de Final Fantasy XIII !

-Scénario :

L’univers de Final Fantasy XIII se distingue par deux mondes en conflit avec d’un côté Pulse qui est synonyme de désolation et de ruines où se côtoient monstres et humains ,  de l’autre , Cocoon , une île flottante , considéré comme un paradis vivant en reclus…

Leur points communs ?

ils sont tout les deux régis par la suprématie des Fal’cie , des entités dites « divines » qui ont tout  contrôle sur leurs habitants , les empêchant d’aller à l’encontre de leur destin puisque ceux là se voient investir d’une tâche symbolisé par une marque maudite qu’ils devront remplir pour être cristallisé et ainsi donc obtenir la vie éternelle…

Les Fal’cie de Cocoon tirant les ficelles en compagnie du Sanctum visent à instaurer une répulsion vis à vis du peuple de Pulse , répulsion à laquelle se joint une atmosphère de terreur puisque la tâche des L’cie de Pulse n’est autre que la destruction de Cocoon…

L’excès de zèle pratiqué par les Fal’cie de Cocoon ne s’arretera pas là puisque tout habitant de Cocoon ayant eu un contact quelconque avec un L’cie de Pulse se verra être déporté vers la terre considéré comme « inférieur » , mais la vérité est autre car ce sera l’execution qui les attendront…

C’est donc au cours de ce scénario nous rappelant vaguement des faits historiques que la belle Lightning , issue de l’imagination de Tetsuya Nomura , luttera aux côtés de Sazh , Snow , Vanille , Hope , et Fang contre leur destin qui s’annonce pour le moins tragique puisque leur tâche leur est inconnu et qu’ils n’ont ni plus ni moins été touchés par la marque maudite de leur patries respectives…

Le scénario , bien que complexe n’en reste pas moins dénué de sens…

Chaque Final Fantasy revêt un sens caché pourvue de références religieuses voir historiques , ici le scénario nous rappellera vaguement la déportation des juifs dans les camps de concentrations…

-Gameplay :

Si vous vous attendiez à revoir tout ce qui caractérise le gameplay d’un Final Fantasy , oubliez !

Final Fantasy XIII marque une transition plutôt correct dans l’ensemble , et bien que certains regretteront l’éternel système de tour à tour ou tout autre élément propre au gameplay il faut avouer que la transition est bien meilleure que celle qui a été marqué par son prédécesseur…

L’on comptera plusieurs éléments rémanents à la série qui seront absent de cet épisode à commencer par les niveaux.

En effet , chaque personnage évolue sur une sorte de sphérier similaire à Final Fantasy X , sphérier dans lequel vous allez dépenser vos PC  pour augmenter vos stats , apprendre de nouvelles compétences ou encore augmenter d’une case vôtre barre d’ATB à laquelle je reviendrai plus tard.

L’absence des niveaux qui nous a occasionné des nuits d’intensifs farmings sera regrettable mais pas handicapante pour autant car un point positif majeur , qui sera également synonyme de gain de temps viendra s’ajouter au système du jeu.

Et oui , vous n’aurez plus à vous inquiéter de l’évolution des personnages qui ne feront pas partie de vôtre équipe principal , les PC gagnés au cours des combats leur seront également attribué , chaque personnage pourra à un certain stade du jeu acquérir n’importe quel compétence dans le sphérier , la seule différence entre eux sera les eidolons (invocations) qui seront spécifique à chacun puisqu’ils joueront un rôle important dans le scénario du jeu , invocations qui je le rappelle ont troqué leur prestige de divinités contre de misérables design de transformers…

Le système de combat a également été revue et comme je vous le disais plus haut : finit le système de tour à tour !

La barre ATB toujours présente sera ici découpé en 3 à 5 cases d’actions , chacune d’entre elle permettant de valider une attaque dont le nombre de cases requis varie , et il en va de même pour les sorts puisque l’on déplorera l’absence de mana…

Certaines techniques , dont les invocations , requièreront des PE que vous accumulerez principalement en infligeant ou en recevant des dommages.

Un des gros point négatif à relever sera surtout la dépendance du leader que vous aurez définit et que vous contrôlerez tout le long des combats

Si celui-ci venait à mourir , le jeu s’en suivrait d’un game-over , d’autant plus qu’il n’ y aucune possibilité de changer le contrôle au cours du combat ou encore de fuir , ce qui est relativement frustrant dans certains combats très laborieux que seul l’état de choc de l’ennemi pourra écourter…

Il faudra donc faire confiance à l’IA pour qu’elle mène à bien sa tâche au travers des différents rôles pouvant être interpréter par vôtre équipe dont la technique « Acuité » (Scan) aura une utilité majeur pour que cette équipe utilise les compétences les plus appropriées au combat.

l’aspect du combat quant à lui se veux dynamique et principalement axé sur l’action ce qui est loin d’être déplaisant à contrario de son éventuelle linéarité que je vous confirme au passage…

Seulement Final Fantasy XIII n’est « pas complétement linéaire » et il vous faudra surmonter ces parcours sans fins laissant un arrière-goût de jeux de plateforme avant d’arriver sur Gran Pulse , un vaste paysage dans lequel vous devrez remplir 64 missions se limitant à une simple chasse aux monstres…

-Graphismes :

Une grosse claque !

Alors que les simples scènes ou phases d’explorations sont un vrai plaisir pour les yeux et ce malgré quelques défauts mineurs au niveau de la modélisation des personnages , les cinématique demeurent tout simplement splendides !

Et ce que ce soit sur plateforme Ps3 ou Xbox 360 !

En revanche certaines saccades seront à relever lors de certains scènes…

D’autant plus que les deux versions du jeu sont inégales , le support Blu-Ray de la Ps3 permettant des performances nettement supérieurs à celui de la Xbox 360 qui a du dispatcher le jeu sur 3 Dvd double-couche , d’où cette perception plus poussé de l’anti-aliasing , ces textures moins fines et également la qualité des vidéos due à la compression sur le support Dvd

-Bande-Son :

Les compositions , cette fois-ci signées par Masashi Hamauzu (Saga Frontier 2 , Unlimited Saga , Final Fantasy XII…) sont un vrai régal pour les oreilles , les compositeurs de Square-Enix étant réputés ne laissent aucun doute sur la qualité de celles-ci…

Malheureusement , bien que les textes soient traduits en français , les voix anglaises nous sont une fois de plus imposées

Certes les doublages n’en demeurent pas moins convaincants mais cela reste toujours un sacrilège pour les puristes…

-Durée de Vie :

l’histoire compte 13 chapitres (tiens ?) qui pourront s’étaler sur 2 à 3 jours si vous passer outre les 64 missions dont est pourvu Gran Pulse…

En revanche , si vous aspirez à chasser tout les monstres de Gran Pulse , la durée de vie du soft se verra allongé grâce aux longs déplacements que devrez effectuer avant d’atteindre vôtre cible…

-Conclusion :

Bien que tout ce qui fait le charme de la saga Final Fantasy soit absent , cette reconversion visant à conquérir un public plus large n’en est pas moins réussi , associé à cela des graphismes superbes et une compositions dignes des plus grands qui ne laisseront personne de marbre.

Malheureusement quelques points négatifs sont à relever dont un confirmé , à savoir la linéarité du soft…

Et bien que les 64 missions du jeu essayent de prétexter le contraire , il n’en est rien puisque Final Fantasy XIII est bien synonyme d’incessants couloirs laissant perplexe l’éventuel amateur de rpg

Pour finir , je dirai que ce nouvel opus ce Final Fantasy marquant au passage un nouveau cycle de la saga est certes un très bon jeu mais pourvues de défauts à considérer quant à la durée de vie du soft , ce qui le rend plutôt éphémère dans l’ensemble

-Note Attribuée : 14 / 20

Vous pourriez également aimer...

4 commentaires

  1. Michaël Nélis a dit :

    Un très bon test, très complet et surtout très objectif que je résumerais en une phrase : « Ce Final Fantasy n’est pas le meilleur que l’on ai connu, mais il reste très bon malgré tout »…

  2. Le problème c’est que Final Fantasy a connu de nombreux épisodes et bien qu’ils soient tous très différents (à l’exception des premiers soft) , les gens ne comprennent pas que chaque Final Fantasy est un jeu à part

    J’ai donc essayé de partir sur ce point pour rester le plus objectif possible en évitant de le comparer aux autres jeux…

    Et graphiquement parlant , la comparaison ne se fait pas avec les autres de toute façon

    Par contre Final Fantasy XII je ne peux pas m’empêcher de dire qu’il a été baclé , suffit de le comparer avec le X pour voir la différence flagrante au niveau des graphismes

    Mais bon là n’est pas la question 😉

  3. blims a dit :

    j’ai été plutôt déçu de ce final fantasy, d’ailleurs je l’ai toujours pas fini j’en suis a 22h de jeux il me semble.

    C’est vrai que chaque final fantasy est un jeu a part mais j’ai pas été emballé par l’histoire, ni par les personnages ni par les cinématique même si le jeu est beau graphiquement les cinématique manque cruellement d’émotions.

    J’ai eu l’impression juste d’avoir des images sans ambiance et souvent trop orienté action.

    La seule cinématique qui ma vraiment plu c’est celle où Snow et Serah sont sous le feu d’artifice contrairement a final fantasy X que j’ai fini trois fois malgré sa linéarité (comme final fantasy XIII) j’ai trouvé l’histoire riche et complexe et des cinématique somptueuses notamment la scène où Yuna marche sur l’eau, hum !… mais bon c’est comme tout le reste, ça dépend des goûts ^^

  4. Je confirme Final Fantasy X était un vrai chef-d’oeuvre , d’ailleurs c’est pas pour rien que j’ai chialé devant l’écran lors de la fin de celui-ci

    Final Fantasy XIII me fait penser vaguement à Final Fantasy X , surtout le côté terrain de chasse qui n’est pas déplaisant et vraiment beau , mais un peu lassant à la longue…

    Surtout que les déplacements occasionnés sont prétextes d’une durée de vie plus longue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.