[Striptease] UFO Kamen Yakisoban – Kettler no Kuroi Inbou – Shihan Han

Super Famicom

UFO Kamen Yakisoban - Kettler no Kuroi Inbou / UFO仮面ヤキソバン ケトラーの黒い陰謀 est un beat'em all pour le moins improbable sortie durant l'année 1994 sur Super Famicom pour le compte de la multi-nationale spécialisée dans les nouilles instantanés : Nissin Foods.

En cette occasion la société décida d'organiser un tirage au sort permettant à tout acheteur de nouilles instantanés UFO Yakisoba, de remporter une version spéciale du jeu produite en marge de la version commerciale "Keihin Ban".

UFO Kamen Yakisoban 02

Cette édition alternative nommée "Shihan Han" bénéficie d'un packaging, d'une notice et d'une cartouche exclusifs, tout les trois représentant les duo d'acteurs interprétants respectivement UFO Kamen Yakisoban et Kettler dans les spots publicitaires de la firme.

De plus, elle porte le numéro de référence SHVC-Y9 contrairement à la version commercialisée figurant dans le catalogue officiel par le numéro SHVC-Y7.

Mis à part le message de félicitations adressé au joueur lors de l'intro du jeu, le contenu des deux versions n'en demeure pas moins identique.

UFO Kamen Yakisoban - Kettler no Kuroi Inbou comporte 5 stages que le héros devra accomplir afin de délivrer sa promise tombée entre les griffes de Kettler.

Si le scénario digne d'un navet et le gameplay très limitée peuvent faire grincer des dents, le background du jeu est suffisamment surprenant pour que l'on s'y attarde et qu'on lui accorde le statut "d'Ufo Game".

UFO Yakisoba

Malgré la controverse engendré par les cup noodles, il est tout à fait concevable que Nissin ait apporté son grain de sel au sein du catalogue de la Super Famicom car l'année 1994 aura également marqué l'arrivée d'une VHS et de nombreux produits dérivés mettant à l'honneur l'ambassadeur des nouilles lyophilisées.

Laisser un commentaire | Rétrolien |
  1. Akihabara75 dit :

    La super Famicom restera pour moi la meilleure console de tout les temps … et tout ces titres montrent la variétés du catalogue … à la différence des générations actuelles où tout se ressemble et où ce grain de folie (asiatique) n’existe plus …

  2. Sp!nz dit :

    Je confirme, je me lasse de plus en plus du current-gaming et du gameplay le plus souvent assisté…

    Je ne généralise pas, je continue à être taquet sur les releases de cette génération mais je préfère revenir à ce qui m’a toujours passionné plutôt que de caresser les éditeurs dans le sens du poil et publier le test d’un jeu qui a déjà été traité un nombre incalculable de fois.

  3. Dentifritz dit :

    C’est vrai que ce genre d’ovni était beaucoup plus présent chez Nintendo dans les périodes 8-16bit que chez la concurrence (hormis les 2 jeux MacDo sur Megadrive, j’en vois pas d’autres). Dans le genre console à catalogue varié, on ne peux pas oublier non plus la PS1 et la PS2 :)

    C’est marrant ces jeux à license typiquement japonais, ça me fait penser à Yoshinoya ou CoCo Curry House dans un autre genre.

  4. Sp!nz dit :

    Je compte justement commencer à alimenter ma galerie Instagram avec ce genre d’ovnis :)

    Sur MD, y’a bien The Ooze avec sa jaquette réversible ou Nagoya Home Banking mais ça c’est pour les raretés.

    Les jeux de cuisines sont chose plutôt commune au Japon mais ça reste souvent de super party games.

    Malgré les cas d’intoxications alimentaire chez Yoshinoya, je pense que l’équivalent occidental serait clairement moins crédible :mrgreen:

Laisser un commentaire

Abonnez vous à mon flux RssSuivez moi sur Twitter ! Ne manquez rien sur mon Instagram ! Retrouvez moi sur Facebook !
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :