[Striptease] Romancing SaGa 3 Sample ROM

Super Famicom

Au même titre que la Sample Rom Dragon Ball Z Super Butōden, la commercialisation de certains jeux issus de la maison Squaresoft s'est vu précédée d'une période destiné, d'une part, à promouvoir le titre en question et, d'autre part, à recueillir l'avis de consommateurs.

En cette occasion, le géant nippon désormais connu sous le nom de Square-Enix, a conçu très exactement 3 Sample ROM pour le compte exclusif de la presse et d'enseignes spécialisées japonaises.

Il s'agissait de démos jouables singularisées par un numéro de référence différent de leurs versions dites "retails" (commerciales) et agrémentées dans le cas présent d'un packaging relativement sobre ainsi que d'une notice dépliante.

 

Le premier des trois titres à s'être retrouvé exposé au regard critique des joueurs se nomme Romancing SaGa 3, un RPG appartenant à la deuxième série phare de la firme.

Si au cours de cette démo, il est presque bénin de noter quelques imperfections et l'amputation d'un contenu jugé superflu pour son utilisation, il est nettement plus intéressant de constater que plusieurs éléments diffèrent de la version commercialisée notamment au niveau des ennemis, des dialogues ou encore de la police d'écriture.

 

Aujourd'hui, la Sample ROM Romancing SaGa 3 a tendance à se faire de plus en plus rare mais reste cependant relativement facile d'accès.

Romancing SaGa 3 Sample ROM

La version définitive qui sortira le 11 Novembre 1995 bénéficiera d'un packaging bien plus raffiné et sera vendu à plus d'1,2 millions d'exemplaires, la hissant ainsi au rang de "hit" de la Super Famicom.

[Striptease] Dragon Ball Z Super Butōden Sample ROM

Super Famicom

Malgré une rentabilité quasi-immédiate engendrée par les jeux à licences de l'époque, Dragon Ball Z Super Butōden / ドラゴンボールZ 超武闘伝 devenu alors un incontournable de la Super Famicom, aura eu le temps de se faire désirer avant sa commercialistion.

Dragon Ball Z Super Butoden Sample Rom 01

En effet, la Sample Rom du titre mise à disposition sur les bornes d'enseignes gaming japonaises faisait figure de mise en bouche en permettant aux joueurs de s'adonner à des rixes contre le CPU avant de craquer définitivement pour la version finale du jeu.

Le contenu auquel la séquence d'introduction du jeu fait défaut se limitait aux 4 premiers combats du Story Mode avec Goku comme unique personnage jouable.

A l'issue de ces joutes, le héros s'offrait même le luxe de clôturer la démo par un message amusant que l'on peut traduire par :

Yo, C'est moi Gokû ! Alors ? Ca vous à plu !

Mais cette fois-ci c'est la fin.

La prochaine fois ce sera encore plus amusant !

Disponible le 20/3 à 9800 Yen !

Achetez-le à tout prix !!

Bien qu'il soit impossible de déterminer le nombre d'exemplaires en circulation, cette Sample Rom n'en demeure pas moins l'une des plus convoitées de la console et accessoirement l'une des plus grossière puisque dispensée du moindre packaging contrairement à d'autres... :wink:

[Striptease] UFO Kamen Yakisoban – Kettler no Kuroi Inbou – Shihan Han

Super Famicom

UFO Kamen Yakisoban - Kettler no Kuroi Inbou / UFO仮面ヤキソバン ケトラーの黒い陰謀 est un beat'em all pour le moins improbable sortie durant l'année 1994 sur Super Famicom pour le compte de la multi-nationale spécialisée dans les nouilles instantanés : Nissin Foods.

En cette occasion la société décida d'organiser un tirage au sort permettant à tout acheteur de nouilles instantanés UFO Yakisoba, de remporter une version spéciale du jeu produite en marge de la version commerciale "Keihin Ban".

UFO Kamen Yakisoban 02

Cette édition alternative nommée "Shihan Han" bénéficie d'un packaging, d'une notice et d'une cartouche exclusifs, tout les trois représentant les duo d'acteurs interprétants respectivement UFO Kamen Yakisoban et Kettler dans les spots publicitaires de la firme.

De plus, elle porte le numéro de référence SHVC-Y9 contrairement à la version commercialisée figurant dans le catalogue officiel par le numéro SHVC-Y7.

Mis à part le message de félicitations adressé au joueur lors de l'intro du jeu, le contenu des deux versions n'en demeure pas moins identique.

UFO Kamen Yakisoban - Kettler no Kuroi Inbou comporte 5 stages que le héros devra accomplir afin de délivrer sa promise tombée entre les griffes de Kettler.

Si le scénario digne d'un navet et le gameplay très limitée peuvent faire grincer des dents, le background du jeu est suffisamment surprenant pour que l'on s'y attarde et qu'on lui accorde le statut "d'Ufo Game".

UFO Yakisoba

Malgré la controverse engendré par les cup noodles, il est tout à fait concevable que Nissin ait apporté son grain de sel au sein du catalogue de la Super Famicom car l'année 1994 aura également marqué l'arrivée d'une VHS et de nombreux produits dérivés mettant à l'honneur l'ambassadeur des nouilles lyophilisées.

[Striptease] Tengai Makyō Zero Jump no Sho

Super Famicom

Après Super Momotarō Densetsu DX, il était évident que l'emblématique rpg Tengai Makyō / Far East of Eden issu de la même maison n'échapperait pas au coup de promotion.

Tengai Makyo Zero Jump no Sho 01

Sorti à la date judicieuse du 22 Décembre 1995 exclusivement sur Super Famicom, Tengai Makyō Zero figurera comme l'un des meilleurs volet de la série créée par Oji Hiroi.

Tengai Makyo Zero Jump no Sho 02

Hudson Soft n'hésitera pas à accentuer l'effet de cette bombe lâchée en pleine période de fête en organisant un concours dans le magazine Weekly Shōnen Jump permettant de remporter un exemplaire de Tengai Makyō Zero Jump no Sho /  天外魔境ZERO ジャンプの章.
 

Le concours consistait à un simple tirage au sort à l'issu duquel 200 lecteurs recevaient cette version spéciale du jeu caractérisée par la présence d'un sticker holographique Jump no Sho (ジャンプの章) collé sur la boîte et la cartouche.

Tengai Makyo Zero Jump no Sho Cartridge

Les 200 gagnants bénéficiaient ainsi du jeu dans son intégralité ainsi que de la possibilité de visiter l'immeuble du magazine hebdomadaire intégré pour l'occasion dans le village du Royaume d'Inagumi.

Tengai Makyō Zero Jump no Sho est à ce jour considéré comme l'un des hibaihins les plus rares constituant de manière officieuse le catalogue de la Super Famicom.

[Visite] Artoyz

Bannière Artoyz

De nos jours, les jouets sont devenus source d'inspiration pour pléthore d'artistes grâce à qui les grands enfants que nous sommes se sentent de plus en plus décomplexés.

J'ai toujours été porté sur le design et apprécié l'originalité quelque soit le contexte mais je me suis aussi toujours promis de ne jamais courir deux lièvres à la fois.

Pourtant depuis le début de mon bail au Japon j'ai remarqué que je craquais de plus en plus pour le merchandising de mangas et divers sofubi (vinyl toys) qui ont commencé à envahir mon loft.

Artoyz Boutique

Si trouver une boutique parisienne répondant à cet intérêt naissant est chose rare, en trouver une pratiquant des tarifs officiels relève de l'exploit.

Pourtant en cherchant sur le web j'ai été interpellé par Artoyz, une boutique au nom très évocateur que je foulais de mes pieds 30 minutes plus tard.

Artoyz Showcase

Dès l'entrée, le client se retrouve encerclé par une armada de "toys" américains comme japonais, tous plus originaux les uns que les autres.

Artoyz agit en tant que distributeur de nombreuses sociétés tels que  Medicom, Toy2r, Kidrobot, Amos, Muttpop, The Loyal Subjects, Adfunture, Playbeast ou encore en tant que promoteur d'artistes spécialisés dans la réalisation de figurines uniques plus communément appelées "customs".

Je vous recommande par ailleurs l'interview consacrée à Oskunk si vous voulez approfondir le sujet.

En plus de proposer des ateliers de customs, la boutique organise régulièrement des exhibitions dans un espace privilégié au sous-sol comme ce fut le cas ce jour-ci avec les créations de Bunka.

Chaos King Bunka

J'ai été très séduit par son style qui orne désormais l'un de mes murs ainsi que par ses "Chaos King".

Le prix de certaines oeuvres atteindra des sommes qui ne seront pas au goût de tout le monde mais il y'a néanmoins une chose sur laquelle tout les avis se rejoindront : ses créations sont dignes d'un travail d'orfèvre.
 

Artoyz propose aussi des fringues ainsi que des posters inédits et impressions giclées à tirage limités, cependant je vous conseillerais de bien vous renseigner sur leurs dimensions car certains d'entre eux sont imprimés dans une norme plus exotique.

Artoyz Posters & Wears

J'ai papoté de longues heures avec l'un des tenants de la boutique, un type passionné et très sympa pourvu d'un très bon sens de la critique en ce qui concerne la réalisation ou le soin apporté aux figurines.

Si vous êtes quelque peu curieux ou à la recherche de la déco geek idéale, je vous invite à vous rendre au 45 rue de l'Arbre Sec, situé entre le quartier de Châtelet et le carrousel du Louvres à Paris, ou au Citadium Havre Caumartin où y est enraciné leur deuxième point de vente.
 

A défaut d'y avoir réalisé des achats compulsifs me mettant tout aussi à sec que l'adresse, j'en suis surtout ressorti moins con en apprenant le nom des figurines qui ont su à plusieurs reprises capter mon attention au Japon.

Il s'agit de Kaijūs, des figurines en vinyl de monstres retro ressemblant à s'y méprendre aux bêtes que l'on pouvait voir à l'époque de Godzilla ou plus tard dans les Super Sentai que nous avons découvert pour la première fois sur le Club Dorothée.
 

A l'issu de cette visite, on pouvait trouver dans mon sac : un Mini 10-Doh, une figurine reprenant avec parodie et une certaine touche d'audace le look des cartouches NES; un Lunartik in Cup of Tea d'environ 13 cm accompagné de deux sucres, d'une cuillère et de son infusion certifiant l'authenticité de la figurine limitée à 200 exemplaires; un Bearbrick 200 % Tokidoki sur lequel j'avais flashé lors du Bearbrick World Wide Tour 2 de décembre 2011; un Dunny de la série Apocalypse et un Eeerz, une sorte de lapin crétin détourné; le tout rassemblé sous l'une des 50 impressions giclées "Crowd" de Bunka fournie avec son certificat d'authenticité.

Les Kaijūs, eux, attendront mon retour au Japon et le renflouement de mon compte en banque pour correspondre d'avantage à l'ambiance que je veux donner à mon point d'ancrage :mrgreen:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :