[Achats] Jeux PC-Engine & Shooting Watcher d’Hudson Soft

A compter d'aujourd'hui je vais commencer à dévoiler une petite partie des nombreux achats que je vous ai égoïstement caché durant ces derniers mois mais qui méritent d'être illustrés non seulement parce qu'il s'agit de très beaux objets mais aussi , et surtout , parce que je ne parle jamais assez de la PC-Engine pour la simple et unique raison qu'il y'a trop de bons jeux qui y sont sortis !

Les consoles du constructeur NEC étant surtout connues pour leurs sources intarissables en matière de shoot'em'up , je me vois contraint de changer la donne avec les jeux qui vont suivre , à commencer par Bazaru de Gozare No Game de Gozaru , un de ces nombreux jeux "ovnis" typiques aux line-ups japonais...

Outre sa jaquette tape à l'oeil et candidate au sunfade , on y retiendra surtout la tête de la mascotte NEC , un singe au faciès malicieux troublant mais qui personnellement me fait toujours sourire.

Réservé uniquement au fan club NEC , cet étrange jeu sortie en fin de vie de la Super CD-Rom² a été distribué à seulement 1000 exemplaires par le biai de tirage au sort , faisant ainsi de lui un objet très convoité.

Mais pas seulement !

On ne le dit jamais assez mais ne vous fiez pas aux apparences car bien qu'il puisse paraître très "cheap" aux premiers abords ce jeu mélangeant les genres plateformes et puzzle arrive à séduire étonnamment grâce à son univers unique et à l'ingéniosité du gameplay.

De plus on le doit aux très célèbres studios Game Freak...

 

Si ! si ! les mêmes qui jusqu'à présent assurent à Nintendo une réserve budgétaire quasi- infinie au travers de la licence Pokémon et qui avaient déjà fait leur preuves en développant des jeux comme le fameux Pulseman sur Megadrive.

Je pense que depuis le temps que vous me connaissez , il est inutile de vous dire que son état est irréprochable mais contrairement à ce que vous pensez , il n'est en aucun cas "neuf".

Dans le jargon du vrai collectionneur , la notion neuf veux dire sous blister officiel ou sous scellé , or le blister que vous apercevez là est le fruit d'une manie courante au Japon : le reconditionnement

Une aubaine pour le fumeur que je suis...

Et ca ne s'arrête pas là puisque nos amis nippons vont même jusqu'à blisteriser des jeux déjà neufs comme ca a été le cas pour ce Dead of The Brain 1 & 2 , le deuxième jeu concerné par ce poste et le tout dernier commercialisé sur la console Super CD-Rom² 🙂

D'après mes sources , ce sound-novel serait en fait une compilation réunissant les deux épisodes d'une saga d'épouvante sortie en premiers lieux sur MSX2, PC98 et FM Towns Marty...

J'apprécie l'objet pour le prestige qu'il représente mais je n'y jouerai probablement jamais de manière officielle non seulement parce qu'il est neuf mais qu'en plus l'art avec lequel les japonais manipulent les scénarios d'épouvantes m'angoisse au plus au point...

Pour l'avoir essayé il y'a quelques années , je peux vous dire en toute franchise que l'interdiction aux 18 ans figurant sur la jaquette n'est vraiment pas à prendre à la légère...

Je met d'ailleurs au défi toute personne d'origine occidentale de s'y essayer , les folles limites nippone nous étant bien connus , nul ne doute que ce jeu était considéré comme "orthodoxe" par la plupart des japonais.

 

Mention spéciale pour les bruitages et la musique de ces 2 jeux issus des studios au titre mal choisi pour l'occasion Fairytale qui contribuent énormément à l'angoisse à laquelle je faisais allusion.

Passons ensuite à Kaze Kiri , un très bon jeu d'action déjà moins glauque et que je vous invite à découvrir par tout les moyens...

Celui qui peut sembler de loin être un erzatz de Strider Hiryu est en réalité à différencier avec ce dernier.

En effet , Kaze Kiri à l'inverse de Strider n'est pas un jeu de plateformes mais un réel défouloir à scrolling vertical dans lequel vous progresser sans aucun répit au rythme de coups de sabres , de lancées de Kunai , de Kage Bunshin et autres subterfuges digne d'un ninja.

 

Hélas , passé plutôt inaperçu (après tout c'est le thème du jeu qui le veux :mrgreen: ) au milieu de la ludothèque qui compose l'architecture Super Cd-Rom² , le prix à mettre pour l'acquérir est généralement assez conséquent mais symbolise d'une certaine manière la qualité indéniable du soft tapis derrière cette jaquette que les fans de mangas apprécieront en plus de la séquence d'introduction du jeu 🙂 .

Laissons un peu de côté la Super Cd-Rom² pour un jeu , et j'insiste sur le terme jeu , qui justifie à lui tout le seul l'achat de la très redoutée PC-FX , j'ai nommé Kishin Doji Zenki Vajura Fight

Un bonne grosse majorité pour ne pas dire la quasi-totalité des jeux PC-FX étant des Digital-Comics (genre de dessin animé interactif auquel par exemple tout le line-up Playdia se résume ) , on peut dire que Zenki et Zeroigar , font exception à la règle...

C'est d'ailleurs ce côté "exceptionnel" qui fait de lui le jeu le plus coté et recherché sur ce support.

A ce niveau là on peut dire que j'ai de la chance d'en avoir trouvé un comme neuf pour un prix se comptant à deux unités en euros :mrgreen:

En plus de son imposante et magnifique jaquette que je considère comme l'une des plus belles réalisé jusqu'à ce jour , le jeu relate de manière très fidèle les aventures du gardien Zenki , et on y retrouve sans problèmes des visages et voix qui nous sont familiers , pour peu que vous ayez visionner l'oeuvre originale.

Ce dernier , à l'instar de Kaze Kiri se rangeant dans le genre action , il a néanmoins la particularité de laisser place au genre combat lors des phases vous opposants aux boss.

 

Sa réputation quant à elle n'est vraiment pas usurpée...

Le générique de l'animé original en guise  de séquence d'intro chanté par le très connu Hironobu Kageyama , des graphismes fins et très colorées , des voix parfaitement audibles , le tout sur des thèmes musicaux assez variés et longs pour ne pas être répétitifs !

De plus , le jeu vous propose d'incarner pas 1 mais 2 personnages pouvant être joués simultanément  , à savoir la prêtresse Chiaki et son indiscipliné gardien Zenki !

En clair , un très bon soft sur lequel je n'en dirai pas plus pour le moment , mais patience , vous le découvrirez d'avantage au cours d'un prochain Retro-Test 😉

Et comment terminer en beauté avec ce ce billet étroitement lié à Hudson Soft ?

Et bien la réponse est simple : avec le Shooting Watcher , un symbole représentant à lui tout seule cette génération marqué par le "bouddha aux doigts marteleurs" , j'ai nommé le grand Takahashi Meijin

Avant de détailler ce gadjet pour le moins surprenant , revenons quelques années en arrière à l'âge d'or de l'abeille où celui que l'on surnomme désormais "16 shots" a été révélé au grand jour.

Takahashi Toshiyuki de son vrai nom débuta en 1980 en tant que simple employé chez Hudson Soft.

Sa fonction initiale liée au relationnel public lui permit dès 1985 de prendre part aux Hudson Summer Caravan , un événement spécifique à la ruche durant lequel les abeilles de la ruche Hudson partaient en pèlerinage dans tout le Japon pour promouvoir leurs futurs jeux , le tout au beau milieu d'une atmosphère convivial et de concours à tout va.

Affublé d'un sweat jaune aux couleurs de la firme le rendant quelconque aux yeux du public mais populaire auprès des enfants pour son visage angélique , il deviendra  une légende après sa démonstration sur Super Star Soldier à la suite de laquelle un petit curieux intrigué par ses doigts de fée demanda à connaitre la vitesse d'exécution de ces derniers...

Question qui trouva une réponse s'élevant à 16 pressions par seconde soulevant par la même occasion de nombreux "すごい" dans l'assemblée.

Par la suite , la carrière de ce simple employé fit un bond , il remplaça sous les conseils du vice-président d'Hudson Soft le visage du héros de Wonder Boy dont la version arcade était en cours de portage , inscrivant ainsi le jeu Takahashi Meijin no Bōken Jima (renommé pour l'occasion) , comme la meilleure vente de la firme s'élevant à 1 million d'exemplaires.

Son succès ne s'arrêta pas là , outre sa participation à de nombreux shows télévisés il fut également la vedette d'un documentaire parodique l'opposant à un autre employé d'Hudson Soft dans un duel de performances sur le jeu qui l'a révélé au grand jour : Super Star Soldier

La fameuse scène de "Takahashi Meijin Vs Mouri Meijin Gekitotsu ! Daikessen" ou nôtre shooteur né explosa une pastèque à l'aide de son pouce magique restera d'ailleurs gravée dans les mémoires des gamers de cette génération.

Pour plus d'informations sur ce Takahashi Meijin , je ne peux que vous conseiller l'excellente Biographie de Takahashi Meijin des édition Pix'n'Love voir mieux , la lecture de son blog personnel (en japonais) 🙂 !

Maintenant si vous le voulez bien , revenons en à nos moutons...

Le Shooting Watcher est donc un hommage à cette figure emblématique comme le confirme la présence d'un skin aux couleurs de Super Star Soldier.

 

La console comporte les touches Start , Select , A et B et propose pour commencer par moins de 3 modes de jeu

-Une Mode Time : Idéal pour chronométrer la cuisson de vôtre cup noodle , ce mode est accessible en maintenant Start et Select pendant 5 secondes

-Un Mode Shooting : l'interêt principal de la console qui va vous permettre de mesurer vôtre capacité à presser A , B ou les deux pour les plus fourbes d'entre vous sur un délai de 10 secondes

-Un Mode Stop : Comme son nom l'indique , il s'agit d'un mode ou défile les secondes que vous pourrez mettre sur pause en appuyant sur A puis réinitialiser en appuyant sur B

Bien que simple au vue des fonctions proposées , on devient très vite addicte au concept , et d'avantage si on espère pouvoir détrôner le champion en titre qui se fait vieux mais atteint toujours une vitesse s'élevant aux dernières nouvelles à 13 pressions / secondes.

Me demandant ce que représentaient les deux ? situés sous l'écran , je me suis mis en quête d'éventuelles secrets à découvrir sur le Shooting Watcher et je n'ai pas été déçu puisque il y'a bel et bien deux modes débloquables sous des conditions bien précises...

-L'obtention du premier mode secret consiste à réaliser comme je vous le disais le chiffre de 62 pressions sur le mode shooting et de laisser une fois les 62 pressions effectués le compteur des 10 secondes arriver à terme , ce qui débloquera un générateur de nombre à trois chiffres (officiellement définit comme un calculateur pour le jeu de dés Saikoro) qui défileront continuellement et que vous pourrez arrêter en pressant A.

-L'obtention du deuxième mode secret consiste quant à lui à dépasser le rapport temps/ pression de Takeishi donc au minimum 161 pressions / 10 secondes , un sacrée challenge qui permettra l'accès à une sorte de roulette dédiée au jeu de hasard.

Un petit test à froid , m'avait fait réaliser que j'en étais très loin avec mes 60 pressions pour les 10 secondes de limites mais relativement près du chiffre 62 nécessaire à l'obtention du premier mode secret que je vous annonce avoir d'ores et déjà débloqué.

En revanche pour le deuxième c'est une tout autre histoire :mrgreen:

En bref un bien bel objet inutile mais donc totalement indispensable pour le fan d'Hudson Soft et plus particulièrement de 16 Shots que je suis 🙂

Voilà pour cette petite fournée qui n'attendent plus que d'être empaquetés sous des tonnes de couches de papiers-bulles pour aller rejoindre directement d'autres raretés et perles déjà arrivés à bon port...

Je m'empresserai bien entendu de vous les dévoiler dès mon prochain passage à Paris , en attendant il faudra pour contenter de ça en guise de NEC , ce qui je pense est déjà pas mal 😀 .

Laisser un commentaire | Rétrolien |
  1. Neocalimero dit :

    Magnifique! Je veux ton Zenki… au même prix. 😉

  2. FeRiN! dit :

    Très beaux achats 😀 Je rêve de m’acheter une Pc-Engine, même si ici les prix sont quand même assez fort 😕 .
    Je need ton Shooting Watch 😛

  3. Sp!nz dit :

    La PC-Engine en elle même n’est pas très cher même sur Ebay mais je te conseillerai plutôt de t’orienter vers une Supergraphx si tu veux pouvoir profiter de quasi tout les softs de NEC

    On ne le dira jamais assez mais en plus d’être une console riche vidéoludiquement parlant , le côté greffe de systèmes est vraiment pratique

  4. neocalimero dit :

    Contrairement à ce que beaucoup de joueurs pensent, je trouve que la Supergrafx a trop la classe.

    Sp!nz, je t’ai battu au shooting watch 😉
    http://neocalimero.fr/?s=shooting+watch&x=0&y=0&=Go
    http://www.flickr.com/photos/24921496@N02/4846071004/

  5. Sp!nz dit :

    Perso elle me rebute pas non plus la Supergraphx 😀

    Pour le Shooting Watch je lui ai pas encore consacré assez de temps pour avoir les doigts en compote mais ca ne saurait tarder

    M’enfin à force d’auto-shot sur les derniers shmups en date , je m’attends pas à grand chose :mrgreen:

  6. setsuan dit :

    Oh, encore du collector, encore du bon goût.

    Je me répète mais à quand une photo globale de tout cela ?

  7. Sp!nz dit :

    Dès que j’aurai rapatrié mes colis histoire de pas devoir update à chaque fois.

    Je déballe au compte-goutte parce que pour le moment ma pièce est en chantier (je t’enverrai une photo) , je compte dévoiler ma collection par thème et ça commencera surement par les gold cartridges 😀

Laisser un commentaire