[Achat] Ma Lecture Du Mois Vol.1

Après avoir passé 6 mois à me contenter de baver devant les images du Shonen Jump j'avais en toute logique un besoin vital de lire car à défaut d'avoir un japonais oral qui tient la route je n'ai pas encore pris le soin d'approfondir comme il se devait le côté littéraire.

Je suis donc parti pour un véritable marathon de cours de japonais qui je l'espère me permettront de profiter de véritables pépites qui me demeure jusqu'à ce jour inaccessibles.

En attendant d'avoir le niveau adéquat , je continue à faire le plein de mangas chez mon libraire qui pour l'heure aborde un rictus à hauteur des achats suivants.

Dans le coin Kana , j'ai décidé de mettre en stand-by Naruto sur lequel j'ai pris une avance considérable pour continuer à me concentrer sur le petit nouveau Bakuman , la deuxième oeuvre du duo Tsugumi Ōba & Takeshi Obata déjà à l'origine du best-seller Death Note.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce Shonen qui se démarque astucieusement en racontant l'ascension de deux jeunes pleins de talent au rang de mangakas , car non content de proposer une histoire atypique on y retrouve beaucoup de clins d'oeil à des séries phares et on se rend davantage compte des conditions extrêmes dans lesquelles bossent les mangakas mais également de la façon dont la prestigieuse maison d'édition Shūeisha procède pour faire tourner son usine.

A demi chemin entre la comédie et la romance , Muto Ashirogi (pseudonyme de Moritaka Mashiro & Akito Takagi) a encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir aspirer à une adaptation animée de sa série , clé de la relation entre Moritaka Mashiro et sa promise Miho Azuki.

On notera que Bakuman a été adapté en animée ce qui dans le cas présent est plutôt marrant vu le scénario , à croire qu'il a été mis en oeuvre de façon a mettre en évidence un souhait désormais réalisé.

Dans le line-up de Kurokawa qui semble porter un certain intérêt aux adaptations de jeux-vidéo (Megaman Net Warrior , Inazuma Eleven) , je me suis procuré le dernier volume de Phoenix Wright : Ace Attorney.

Même si le manga n'égale pas le jeu-vidéo auquel je voue un énorme culte il a le mérite de prolonger les aventures de Phoenix Wright qui s'est fait volé la vedette par son rival Benjamin Hunter sur Ds.

Il n'y a pas la même excitation que celle que l'on ressent dans le jeu et je trouve que les procès sont vites mis au cachot , en revanche question fan-service on est comblé par une bonne majorité de personnages familiers qui répondent présents à l'exception de Godot à qui l'on doit en partie le succès du troisième opus.

Néanmoins je reste persuadé qu'il fera une entrée aussi remarquable qu'elle l'a été dans le jeu , reste à savoir quand... :roll:

Les mangas mettant en scène un yankee ont toujours eu le chic pour mêler l'action et l'humour , c'est le cas de Ping Pong Dash !! un manga racontant la reconversion insolite d'un jeune bosozoku (un loubard) dans la pratique du Ping Pong.

Tout ce qui ressemble de près ou de loin à GTO attise généralement ma curiosité et dans le cas présent je ne pense pas avoir été déçu une seule seconde.

Détrôner un humour dont seul Fujisawa a le secret n'est pas mince affaire et même si l'oeuvre de Honda Shingo ne l'atteint pas , les séances de rires n'en restent pas moins assurées.

Le scénario un peu bateau se retrouve largement compensé par cet aspect là ainsi que par les dessins de très bonne facture , on échappera pas non plus à certains codes apportés par Captain Tsubasa repris ici avec la puissance ou les effets des balles symbolisés par de nombreuses animations qui en plus de prévenir le côté lassant que le genre peut occasionner ajoutent un degré d'excitation non négligeable.

Dans les rayons de Glénat , on fait dans le classique avec pour commencer Dragon Ball que j'ai décidé de relire au travers de cette rééedition dite Deluxe.

Je n'aime pas vraiment la mise en couleurs qui occupe certaines pages mais rien que pour la qualité des traductions , je ne regrette pas de m'être à nouveau lancé car il faut dire que beaucoup de blagues de l'auteur étaient jusqu'à ce jour restées incomprises et quand je dis ça je parle surtout des formats de poches qui étaient vendus à une époque où le manga coutait encore une poignée de francs.

Malgré ce tarif assez conséquent , l'histoire défile très vite puisque chaque volume équivaut à à peu près 2 format de poches , de plus on retrouve en fin de pages toutes les illustrations de chapitre ainsi que quelques bonus comme des pages de concours issues de la version original.

Je poursuis sur ma lancée avec Dr.Slump dans sa version Ultimate , une comédie à nouvelle fois issue du génie d'Akira Toriyama que j'ai avoué avoir découverte récemment :oops: .

Autant vous dire que dès la première page j'étais conquis , la finesse des dessins et de l'humour de l'auteur me surprendront toujours au point où il faudra inventer un nouvel adjectif pour qualifier son style inimitable.

Pour donner un exemple concret des clins d'oeils de Bakuman , j'ai appris dans ce dernier que le Dr. Mashirito était une audacieuse caricature du président des éditions Shūeisha , je connaissais le Toriyama agréablement taré sur les bords , je découvre le Toriyama qui aime le goût du danger.

Au programme de ces volumes : monstres , mariage et comme d'accoutumé de la scatologie !

Et oui l'auteur aime les étrons et il faut croire que Glénat les aime tout autant puisque ma dernière lecture : c'est de la merde !

Parce qu'il n'y a pas que le manga dans la vie , j'ai décidé d'enrichir mes connaissances au travers de ce bouquin intitulé In Caca Veritas qui d'un certain point de vue est je vous l'accorde très philosophique mais surtout très drôle.

Je ne sais pas si il a des propriétés diurétiques mais ce que je sais c'est qu'il s'agit là d'une adaptation française de l'oeuvre What's Your Poo Telling You ? issue des colons de Josh Richman et du Dr. Anish Sheth.

L'ouvrage décrit de façon très "poétique" les différents étrons qui existent au travers de dessins , d'anecdotes , d'annales médicales (et c'est le cas de le dire) toutes aussi marrantes qu'odorantes.

 

Moi qui aime rire , je peux vous dire que j'ai été servi au point d'en avoir mal eu ventre par moments (rassurez vous tout beigne côté médical :mrgreen: ) , de ce fait je ne peut que vous conseiller cette petite merveille qui saura illuminé vos moments passés sur le trône , à moins que quelqu'un n'ait le courage de lire ça dans le métro , ce que je lui déconseillerai fortement !

A noter qu'il existe également une version urologique baptisé In Pipi Veritas que je vais probablement commander sous peu pour vous livrer mes impressions le mois prochain car je veux pas dire mais avec du Toriyama et In Caca Veritas , mon billet commence à refouler un peu...

Vous ne trouvez pas ? :mrgreen:

 

Laisser un commentaire | Rétrolien |
  1. Nounours dit :

    huhu , je viens de comprendre ta phrase « Glénat font vraiment de la merde !  »

    Je te conseille Tokyo toybox et Giga Tokyo toybox qui est la meme chose que Bakuman mais dans le jeuxvideo ! J’adore ( 2 tome + 6 Tomes en cours chez Doki doki )

  2. Sp!nz dit :

    Ok je note :)

    J’irai voir quelques aperçus dans la journée , j’espère juste que c’est mieux que « Genshiken » , le manga était pas mal au début mais j’ai décroché en plein milieu…

  3. Tibo dit :

    Ah ! La Perfect Edition de DB, j’ai fini par craquer et me les prendre aussi, alors que j’avais résisté à toutes les rééditions au fil des années… :mrgreen: Au final je suis super content, je trouve cette édition super réussie, la qualité est vraiment au rendez-vous et relire DB maintenant me fait prendre conscience à quel point Toriyama assure : le rythme de la narration, la qualité de la mise en scène des combats, l’humour… On se rend compte que le succès de DB est vraiment justifié :P
    Quand à Slump… bah Slump quoi, totalement indispensable 8)

  4. Sp!nz dit :

    Et c’est pas ton avatar qui dira le contraire :mrgreen:

    Franchement Toriyama est juste énorme aussi bien en tant qu’auteur que narrateur faisant office de personnage

  5. Tibo dit :

    Héhé :mrgreen: Faut que tu lises aussi « L’apprenti Mangaka » (si ce n’est pas déjà fait) si tu veux encore des petites anecdotes sympa 8)

  6. Sp!nz dit :

    Oulà ca me rajeunit pas ça :mrgreen:

    Il me semblait que je l’avais acheté après avoir succombé à la publicité dans les vieux formats de Dragon Ball , par contre je me souviens plus du tout des anecdotes en question , ca remonte !

    Va falloir que je le choppe à nouveau , merci pour ce petit flashback :D

  7. Tibo dit :

    Pareil, j’ai pas lu ça depuis 15 ans, je l’avais piqué à un pote… Dans mes souvenirs y’avait des trucs rigolos, et j’ai vu qu’il était ressorti à la Fnac, faut que je me le prenne !

  8. Dentifritz dit :

    Le coffret réunissant in caca veritas et in pipi veritas « trône » fièrement sur une étagère dans mes toilettes :p

  9. Sp!nz dit :

    @ Tibo : Là on pourra dire que c’est toi qui a une influence sur mes finances :mrgreen:

    @ Dentifritz : Probablement l’endroit le plus approprié pour les agencer , pourvu que les invités ne tombent pas dessus haha

  10. DarkScuderia dit :

    Eh be, ça t’en fais de la lecture ^^ (j’vais pas critiquer le nombre j’dois avoir une trentaine de comics à lire là lol :D)

  11. Bababaloo dit :

    Raagghhhhhh Phoenix Wright : Ace Attorney :D
    Bakuman je n’accroche vraiment pas…..

  12. Sp!nz dit :

    @ DarkScuderia : Et encore , ce n’est que la face visible de l’iceberg :mrgreen:

    @ Bababaloo : moi c’est le blabla interminable qui compose les pages qui m’embête par moments mais finalement les auteurs arrivent à me tenir en haleine et les actions s’enchaînent plutôt vite en fin de compte

  13. neocalimero dit :

    Le In Caca Veritas m’avait bien fait rire à l’époque et je l’avais offert à ma femme, mais je ne connaissais pas l’existence du volume consacré au pipi.

    Sinon ado j’ai acheté au fur et à mesure les 42 Jump Comics de Dragon Ball (et beaucoup d’autres mangas en VO) pour finalement acheter toute la collection classique de Glénat à mon fils. Pareil pour les 35 numéros de City Hunter et quelques Slump en jump comics, et du coup aujourd’hui je suis bien tenté de me prendre les éditions Deluxe Glénat/Panini Comics de Slump, City Hunter et pourquoi pas Dragon Ball. L’impression, le sens de lecture et les traductions sont de bonne facture?

  14. Sp!nz dit :

    Ca dépend t’as quoi comme édition ?

    Personnellement je suis passé des formats poches à deluxe donc ca fait une sacrée différence quand même , d’autant plus qu’il y’a déjà une elle édition Dragon Ball avec Shenron sur les bouquins.

    Le sens de lecture est bien entendu d’origine et le papier et de très bonne qualité.

    Les traductions ne sont pas en reste et surtout les couvertures sont magnifiques (en particulier celles de DR. Slump) par contre Glénat n’échappe pas à quelques défauts de fabrications (rien de méchant) comme la page de garde du 8ème volume de Dragon Ball qui est à l’envers , un peu limite pour une édition dite parfaite :D

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :